La Langue géniale, 9 bonnes raisons d'aimer le grec
1 autre image
EAN13
9782251447810
ISBN
978-2-251-44781-0
Éditeur
Les Belles Lettres
Date de publication
Nombre de pages
202
Dimensions
21 x 14 x 1,7 cm
Poids
286 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Langue géniale

9 bonnes raisons d'aimer le grec

De

Les Belles Lettres

Offres

Le grec est une langue géniale : voici neuf bonnes raisons d’en tomber éperdument amoureux.
« Ce livre parle avant tout d’amour : le grec ancien a été l’histoire la plus longue et la plus belle de toute ma vie.
Peu importe que vous connaissiez le grec ou non.
Si c’est le cas, je vous dévoilerai des caractéristiques de cette langue dont personne ne vous a parlé au lycée, quand on vous demandait d’apprendre par coeur conjugaisons et déclinaisons.
Si ce n’est pas le cas, c’est encore mieux. Votre curiosité sera comme une page blanche à remplir.
Qui que vous soyez, cette langue recèle des manières de s’exprimer qui vous permettront de vous sentir chez vous, de formuler des mots et des idées qui ne trouvent pas d’expression exacte dans notre langue. »

Le grec est une langue géniale : voici neuf bonnes raisons d’en tomber éperdument amoureux.
Le cri d’amour d’une jeune femme éprise d’une langue dans laquelle tout ce qui est important pour les hommes a été dit.
Ce livre n’est pas un manuel de grec ancien ; il permet à son lecteur de comprendre la langue grec.
Avec une telle pédagogue, on va loin, évidemment. On la suit sans sourciller même lorsqu'elle parle du neutre ou de l'optatif. D'autant qu'elle raconte avec une énergie débordante, au rythme de ses souvenirs d'enseignante.
Poétique et pragmatique. Ultralyrique, déclarant son amour à une langue très ancienne, et pourtant très vivante. Ultraconcrète, aussi, livrant un manuel d'un nouveau genre, hybride, entre journal intime d'une helléniste et grammaire contée, nourrie d'exemples et d'expériences. [...]
On est charmé par l'intelligence et la sensibilité de ce livre qui donne envie de (re)faire du grec ancien, mais plus encore de penser en grec ancien pour agir avec plus d'acuité face au monde, et sans doute pour être un peu plus libre face à lui.
Son essai n'est pas une méthode pour apprendre le grec ancien. Ni un ensemble de recettes pour perfectionner sa pratique. Il s'adresse à tous, particulièrement à celui qui ignore tout du grec. ll bouscule toutes les réticences envers les langues anciennes. Il s'impose par sa fraîcheur, sa bonne humeur et son humour qui cachent une réflexion pertinente sur une manière de voir le monde et de l'exprimer à travers l'apprentissage de cette langue dite morte.
Applaudissons la fougue contagieuse de ce livre passionné, qui « parle avant tout d'amour ». La flèche de Cupidon touchera tous les lecteurs, même ceux qui ne savent pas un iota de grec ancien. Sur le podium de l'Olympe, médaille méritée !
C'est une longue lettre d'amour à la grammaire, témoignant d'une passion obstinée et fiévreuse, intelligente et communicative, pour les tournures linguistiques des Grecs antiques. [...] L'essentiel demeure l'allégresse, l'humour, la sensibilité qui habitent cet essai. Si, après l'avoir lu, vous n'aimiez vraiment pas le grec ancien, force serait de constater qu'aucune curiosité, aucune émotion, aucun dépaysement ne vous atteint plus.
Ce livre plus intime qu'universitaire s'adresse aux chevronnés comme aux profanes avec qui Andrea Marcolongo essaie de partager sa passion pour l'optatif, l'aoriste, le neutre ou le duel, autant de bizarreries propres à la langue grecque qu'elle nous fait découvrir avec beaucoup de pédagogie.
Que de singularités rencontrées au fil des voyages linguistiques ! Qu'ils le veuillent ou non, les hellénistes sont toujours dans la position des héros de Vingt mille lieues sous les mers : selon la formule de Marcolongo, ils se comportent en « scaphandriers du sens ».
Journal intime d'une helléniste passionnée, son livre a conquis la Botte (200 000 ventes), avant d'être très applaudi chez nous - dans Le Point, Le Monde, Le Canard enchaîné, notamment. Et sa présentation récente à la Sorbonne a fait salle comble. De quoi réjouir Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation !
Une fois tournée la dernière page de ce livre passionnant, une envie pressante se saisit du lecteur… une envie de plonger ou replonger (pour ceux qui s’y étaient déjà essayés) dans l’apprentissage de cette « langue géniale » qu’est le grec ancien.
Un beau plaidoyer pour un enseignement qui aide « à vivre, à aimer, et [donne] le goût de l'effort» On s'y met !
Ce livre nous raconte l'histoire du grec ancien, et nous explique la structure, la grammaire, les subtilités, les bizarreries et les mystères de cette langue qui a tant apporté, dans l'Antiquité, à la poésie, au théâtre (inventé en Grèce, et donc en grec), à la philosophie... Passionnant !
De quelle meilleure « libération linguistique » pourrions-nous rêver ?
Son panégyrique est génial. La flamme de cette nouvelle Jacqueline de Romilly vire au phénomène littéraire.
La Langue géniale est un hymne à la beauté et à la liberté de la langue grecque dont la finalité est de devenir un hymne à la beauté et à la liberté tout court, qui serait chanté aujourd'hui et qui servirait à découvrir « de nouvelles façons de comprendre et de se faire comprendre ».
À la fois grammaire, manuel de civilisation et récit initiatique, ce livre hybride et éthéré est empreint d'une force de persuasion pour le moins contagieuse.
Le succès de ce livre, imprimé dans vingt-sept pays, se trouve peut-être là, dans cette incontestable sincérité avec laquelle l'helléniste décortique le grec ancien au fil des pages.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

9 mai 2018

Le grec dans la peau : une langue pour penser et pour aimer

Déclaration d'amour d'une drôle de fille à la langue grecque, dont la conjugaison a le génie de donner toute sa saveur à la qualité du présent. Andrea Marcolongo rend hommage à une langue si loin-si proche, dont la grammaire propose ...

Lire la suite

Andrea Marcolongo nous parle de son livre "La langue géniale, 9 bonnes raisons d'aimer le grec" (éditions Les Belles Lettres), dans l'émission Dialogues littéraires, réalisation : Ronan Loup.
Interview par Laurence Bellon.

Rencontre avec Andrea Marcolongo, qui a eu lieu le 15 février 2018 à la librairie Dialogues à Brest, à l'occasion de la parution du livre "La langue géniale, 9 bonnes raisons d'aimer le grec" (éd. Les Belles Lettres).
Entretien mené par Benoît Jeanjean.
Interprète : Filomena Tino.
Réalisation : Ronan Loup.