EAN13
9782380360141
ISBN
978-2-38036-014-1
Éditeur
RELIEFS
Date de publication
Collection
FEU
Nombre de pages
10
Dimensions
41 x 31 x 0 cm
Poids
228 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Tirage - Chouette cendrée

Reliefs

Feu

Offres

« La chouette cendrée n'est pas un oiseau rare dans les pays à fourrures, elle habite toutes les régions boisées entre le lac Supérieur et le 67e et 68e parallèle nord, et entre la baie d'Hudson et l'océan Pacifique. Elle est commune sur les rives du grand lac de l'Ours : sous ces hautes latitudes, elle doit chasser à la lumière du jour pendant les mois d'été. Elle demeure cependant dans les sous-bois, ne fréquente pas les lieux dénudés, comme le fait le harfang des neiges, et ne se montre guère en plein jour telle la chouette épervière, chassant principalement quand le soleil est bas sur l'horizon. C'est seulement à ces heures de la journée, quand les profondeurs des forêts baignent dans l'ombre, que le lièvre d'Amérique et les petits rongeurs, proies favorites de la chouette cendrée, sortent pour se nourrir.
L'œuvre
La chouette cendrée est l'un des Oiseaux d'Amérique présentés par Jean-Jacques Audubon dans un ouvrage paru entre 1827 et 1838. Salué par Georges Cuvier dans un discours prononcé à l'Académie royale des sciences, le livre documente les oiseaux d'Amérique du Nord et constitue « le monument le plus magnifique qui ait encore été élevé à l'ornithologie ». Jean-Jacques Audubon y représente de nombreuses espèces avec une grande finesse de détails et de couleurs.
L'illustrateur
Jean-Jacques Audubon, naturaliste, peintre et ornithologue naturalisé américain et d'origine française, naît en Haïti et passe son enfance en Bretagne, où il se passionne pour l'histoire naturelle. Arrivé aux États-Unis en 1803, il s'installe à Louisville, où naissent ses deux fils, et commence à dessiner et chasser des oiseaux sur les bords de l'Ohio. Il poursuit ses observations des oiseaux d'Amérique le long du Mississippi, sur une barge de pionniers, et rencontre les derniers Indiens libres pendant que sa femme occupe des postes de préceptrice pour couvrir les dépenses du foyer. Alors que les élites scientifiques s'intéressent davantage aux travaux de son concurrent, le peintre ornithologue Alexander Wilson, qu'il a rencontré en 1810 et dont il juge les dessins de moindre qualité, Audubon décide de partir pour Londres en 1826. C'est en Angleterre qu'il parvient finalement à trouver un graveur et à rassembler assez d'argent pour publier son ouvrage, Les oiseaux d'Amérique, par souscription. Cette œuvre lui vaut de devenir membre de la Royal Society et d'être unanimement reconnu comme le premier ornithologue du Nouveau Monde.
S'identifier pour envoyer des commentaires.