Le paradoxe saoudien
EAN13
9782809826890
ISBN
978-2-8098-2689-0
Éditeur
Archipel
Date de publication
Collection
Essais, documents
Nombre de pages
176
Dimensions
23 x 14 x 1 cm
Poids
240 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Un pays en mutation… que l'Occident n'a jamais lâché
 Des pilotes saoudiens de l’attentat du 11 septembre 2001 a l’assassinat du journaliste Khashoggi, les alliés occidentaux de l’Arabie Saoudite auraient eu de multiples raisons de remettre en cause leur relation avec Riyad. Mais Washington a ferme les yeux et Paris a mis en sourdine le sujet des droits de l’homme.
 
Car les atouts du royaume wahhabite sont trop précieux. Il est au cœur des changements géopolitiques qui bouleversent la région. Le « repli » américain et le recul de la puissance occidentale ont favorise l’affirmation de nouveaux États qui poussent leurs pions dans un Moyen-Orient qui s’abandonne au chaos : Turquie, Iran, Russie... Dans cette région en proie a des bouleversements géopolitiques majeurs, Riyad représente un atout essentiel pour l’Occident.
 
Allie stratégique indispensable, Riyad l’est aussi au plan économique. Il exerce une influence déterminante sur les cours du pétrole, achète des armes aux États-Unis et a l’Europe, notamment a la France, et investit ses fonds souverains partout dans le monde.
 
C’est tout le paradoxe : malgré son caractère autoritaire et ses dérapages sur la scène internationale, l’Arabie Saoudite s’ouvre progressivement a la modernité, sous la houlette de son prince réformateur Mohammed ben Salmane. Le rigorisme religieux est en perte de vitesse, les femmes conquièrent quelques libertés et le royaume s’éveille au tourisme. S’il parvient a inscrire ses vastes projets dans la réalité, « MBS » peut changer le visage de son pays et redéfinir sa place sur l’échiquier mondial.
S'identifier pour envoyer des commentaires.