Price

Price

Steve Tesich

Monsieur Toussaint Louverture

  • par
    12 février 2015

    Je vais me mettre à dos tous ceux qui ont lu ce livre tant je lis d'éloges dessus : une note de plus de 4/5 sur Babelio pour presque 50 votes ! Moins de notes mais 4,9 pour Libfly. Faites-vous plaisir, agonissez-moi d'invectives. Faites-moi souffrir comme dit M. Mais que voulez-vous on ne se refait pas, je ne suis pas fait pour les livres qui font l'unanimité (je dois préciser ici que je n'ai regardé les avis postés sur ces sites qu'après avoir été déçu par le bouquin, ils n'ont donc pas influencé ma lecture vers une posture anti-livre-dit-culte).

    Il est vrai que je ne suis pas a priori fan du genre roman initiatique dont le héros est un adolescent, ni même de littérature états-unienne, mais lorsqu'on m'a conseillé de le lire, je l'ai fait surtout parce que l'objet est très beau : couverture cartonnée, sobre, écrite en rouge et en relief, "imprimé[e] en offset , puis cogné[e] typographiquement pour lui apprendre un peu la vie" (p.544) jusque sur la tranche, et aussi parce que depuis longtemps, j'avais envie de lire un livre de cet éditeur.

    Si le contenant me sied, le contenu me déçoit assez vite : style très oral, très dialogué -pas forcément ce que je préfère les dialogues à profusion, parfois, ça allège le propos, d'autre fois ça masque un manque de style ou de profondeur-, bref rien de très original, déjà lu cent fois par d'autres auteurs états-uniens en particulier, histoire qui n'avance pas, personnages un brin palots... Alors on pourra m'objecter que ce roman est justement celui de la normalité, des émois et des amours adolescents, qu'il touche juste et que chacun pourra se reconnaître ou du moins se rappeler sa période ado en le lisant. Mmouais, je ne suis pas convaincu, je reste vraiment sur ma faim. Disons que j'ai déjà lu des textes ressemblants qui ne m'ont pas emballé plus que ça non plus. On pourra alors me dire -décidément,"on" intervient beaucoup dans cette chronique, ça ne me plaît point trop, c'est quand même mon blog, non mais...-que celui-ci a été écrit avant (en 1982). Certes, mais moi, je ne le lis que maintenant et je ne trouve pas qu'il apporte du nouveau à la littérature. Néanmoins, dans ma grande bonté, je veux bien reconnaître que ce livre peut plaire à beaucoup de lecteurs qui s'y reconnaîtront, qui s'identifieront à Daniel et qui auront du plaisir à aller au bout des -longues et lentes- 537 pages.


  • par (Libraire)
    22 décembre 2014

    PRICE

    Price 18 ans découvre en un seul été l’amour, le deuil, l’amitié, la violence, comme si ces mois de juillet et aout correspondaient à un rite de passage dans le monde adulte. Bouleversant !!!!
    Steve TESICH n' a écrit que 2 romans. Quel dommage.


  • 29 novembre 2014

    Coup de coeur de Frédérique

    Price est un adolescent américain banlieusard comme les autres, partagé entre un avenir incertain, la découverte de l'Amour, l'Amitié, les parents.

    Toute l'originalité du roman est le ton employé par Tesich qui arrive à gommer tous les faux-semblants : le gamin est comme ça, ce n'est pas un héros, il est égoïste mais il est vrai et attachant. Quant à ses parents, le seul rôle du père vaut la lecture de ce livre enfin redécouvert.

    Frédérique


  • 28 novembre 2014

    Agé de dix-huit ans, Daniel Price vient de terminer ses études secondaires. Nous sommes au début des années 60 dans une petite ville d’East-Chicago. Une ville industrielle comme tant d'autres avec son usine la Standard Oil Company où le père de Daniel travaille. Daniel a perdu la finale d'un combat de lutte et par la même l'occasion, il s'est fermé les portes des facultés. Il passe ses journées en compagnie de ses deux amis Freud et Misiora pour échapper à la présence de son père morose. Tous les trois ne sont pas des "populaires" au lycée qui s'affichent en compagnie des plus belles filles. Et même s'ils sont sur le point d'être diplômés, ils vont prendre conscience que l'avenir semble semble être déjà tracé pour eux : un travail à l'usine de la ville.

    Daniel rencontre Rachel arrivée récemment en ville en compagnie de son père et en tombe amoureux fou. Mais le père de Daniel devient gravement malade. L'adolescent le fuit, veut échapper à ses questions. Désorienté, il délaisse ses amis et devient obnubilé par Rachel même s'il a de plus en plus de mal à comprendre le comportement de cette dernière. A l'annonce du cancer de son père, il ne cherche pas à se rapprocher de lui. Car Daniel ne veut pas devenir comme lui, avoir sa vie. En seulement un été, il subit désillusions et revers.
    Dans ce roman initiatique où certains passages sont des bombes d'émotion à eux-seuls, tous les personnages même secondaires tentent d'échapper à cette vie ou se soumettent et contemplent, impuissants, leurs rêves enterrés comme prisonniers de cette ville. Devant faire face à la mort et aux déceptions, Daniel effectuera ses propres choix. Et ce roman qui colle à une réalité se termine sur une note d'optimisme.
    Un livre émouvant et douloureusement beau !


  • 16 novembre 2014

    Une promenade dans l'Amérique profonde avec un jeune diplômé en quête d'identité.
    Roman captivant sur l'apprentissage de la vie.


  • par (Libraire)
    10 octobre 2014

    A 18 ans, Daniel Price vient d'obtenir son diplôme de fin d'études. La belle vie ? Au contraire. Comme tous les jeunes de son âge dans les années 60, il subit la totale désillusion de sa génération, entre diplômes inutiles, relations parentales hostiles, premières amours peu concluantes, chômage, prison de l'industrialisation, interrogations, peur de vivre malgré son désir de liberté.

    Un roman magistral et poignant qui explore les bases du mal-être d'un nouvel adulte dans un monde à la dérive.


  • par (Libraire)
    8 octobre 2014

    Price a 18 ans un diplôme tout neuf et une vie à construire. En l'espace de quelques semaines il va affronter l'amour, la trahison, la violence, le deuil.
    Ainsi il pourra quitter son "enfance" pour aller vivre sa vie.


  • par (Libraire)
    25 septembre 2014

    Histoire d’amour adolescente au cœur d’East Chicago, une cité industrielle moribonde, Price questionne tout à la fois le destin d’une passion d’été, la quête identitaire du jeune héros et les possibilités d’avenir de la société américaine des années 1960. Un roman fleuve, sensible, cruel, brillant qui radiographie magnifiquement les tourments d’une âme paumée, éprise de liberté.


  • par (Libraire)
    13 septembre 2014

    Le roman d'une passion furieuse

    Daniel Price a 18 ans et vient de terminer ses études secondaires. La ville d'East Chicago ne semble lui offrir comme perspective, à lui et à ses amis Billy et Larry, qu'un emploi routinier à l'usine. Mais l'arrivée de Rachel, jeune fille aussi belle qu'imprévisible, va soudain élargir l'horizon et les préoccupations de Daniel.
    Roman de la passion qui emporte tout, roman du passage difficile à l'âge adulte, Price nous délivre un torrent d'émotions à travers les affres et les contradictions des sentiments de Daniel auquel le lecteur ne pourra que s'identifier. Après Karoo, Steve Tesich déploie encore son talent dans ce nouveau chef-d’œuvre.


  • par (Libraire)
    31 août 2014

    Price, âgé de 17 ans, rencontre le premier amour avec Rachel. Steve
    Tesich décrit parfaitement la naissance des premiers émois de cet adolescent. Cet amour va devenir passionné, obsessionnel et dévastateur avec une entrée brutale dans le monde des adultes. Il y a un peu de chacun de nous chez Daniel Price et c'est pourquoi on se prend vite d'affection pour ce jeune garçon maladroit et tourmenté. Il fuit sa maison et erre dans les rues de sa ville, avec ses deux amis, Freud et Misiora, tout aussi paumés que lui. L'auteur explore avec finesse la relation conflictuelle entre le père et le fils ainsi que les affres du premier amour.


  • par (Libraire)
    23 août 2014

    Vous allez déguster!

    Premier roman de Steve Tesich,auteur de Karoo, publié en 1982 aux États-Unis, Price est l’histoire d'un jeune de dix-huit ans, Daniel Price, entouré de deux amis, dans une ville industrielle et prolétaire. Pendant que son père agonise et lui reproche de l'abandonner, Price rencontre Rachel et en tombe éperdument amoureux.

    Un très beau roman sur la fin d'adolescence, le premier amour, le mensonge et la maladie. Un récit émouvant.


  • par (Libraire)
    22 août 2014

    Après nous avoir fait découvrir "Karoo", les éditions Monsieur Toussain Louverture nous offrent le premier roman de Steve Tesich, qui cette fois aborde les tourments d'un adolescent.
    Daniel Price vient de finir le lycée, obtenant son diplôme et ne sait quelles vont être ses occupations pour l'été. Accompagné de ses deux amis Freud et Misiora, il erre dans la ville sans trop savoir quel sera son avenir. Sa rencontre avec Rachel, une jeune fille nouvellement arrivée dans le quartier va littéralement bouleverser son existence. Tiraillé entre un père inaccessible, bientôt foudroyé par la maladie et ce premier amour, son quotidien va devenir un désenchantement. Obsédé par Rachel et prêt à tout pour elle, Daniel va doucement délaisser ses amis et sa famille, préférant passer du temps avec sa belle. Malheureusement, celle-ci est d'une grande complexité, jouant de caprices en manipulation. Elle restera un mystère pour Price durant tout le roman.
    Grâce à une écriture claire et fluide, Tesich impose un style de qualité, très agréable à lire, créant un véritable roman initiatique. Sur un ton qui pourrait sembler léger, voire parfois humoristique et décalé, il aborde des sujets profonds, évoquant la mort, l'amour, la quête de soi et l'écriture. Tous ces thèmes sont dépeints à travers le portrait de ce jeune Price, qui passera un été plein de surprises et de désillusions, le changeant à jamais.

    N'attendez plus pour découvrir l'univers original et excentrique de Steve Tesich, qui malheureusement n'avait écrit que deux romans.


  • par (Libraire)
    9 juillet 2014

    Premier roman de Steve Tesich, l’auteur du magnifique Karoo, Price nous donne à voir un jeune américain des années 1960 aux prises avec ses contradictions, ses désirs, ses peurs et qui le temps d’un été connait le meilleur mais aussi le pire. Daniel Price est un adolescent comme les autres. Il vient d’obtenir son diplôme de fin d’étude et l’avenir s’ouvre à lui. Mais que faire quand on vit dans la banlieue industrielle de Chicago ? Devenir ouvrier comme son père et finir par en mourir? Le monde des adultes n’a rien d’attrayant. Ceux de son entourage sont tous nostalgiques de leur jeunesse : pourquoi devenir l’un d’entre eux ? Sa rencontre avec Rachel est déterminante, il vit un premier amour qu’il veut exclusif et qui le fait passer malgré lui à l’âge adulte. Mais la maladie de son père et surtout la découverte de l’écriture et la force qu’elle peut donner sont aussi importantes. Les errances de Daniel finiront par lui montrer le chemin à suivre.
    Steve Tesich capte le lecteur, son écriture nous hypnotise et son personnage de Daniel ne peut que nous faire penser à l’adolescent(e) que nous avons été. Ce voyage intérieur est tout simplement sublime.
    Valérie