Cette main qui a pris la mienne

Cette main qui a pris la mienne

Maggie O'Farrell

10-18

  • 20 avril 2013

    Secret de famille

    Deux femmes, deux époques. Lexie dans le Londres frénétique des sixties, Elina dans celui de Tony Blair. Lexie, alias Alexandra quitte son Devon natal pour tenter sa chance dans la capitale anglaise. Elle s’y fait un nom et devient grâce à la complicité du séduisant Innes Kent l’une de ces journalistes renommées, réputée pour ses interviews incisives de Klein, Dali et ses articles pointus sur Picasso, Hopper ou Jasper Jones. Elina quant à elle se sort d’un accouchement difficile. Artiste finnoise, elle est la femme de Ted et la récente naissance de Jonah a mis sa vie en péril. Le récit parallèle de ces deux femmes monte pour se rejoindre car un secret les relie, secret dont Ted, sans le savoir est la clé. C’est de secret de famille dont il est question. Maggie O’Farrell place dans ce roman touchant, d’un charme indéniable, les pièces d’un puzzle qui prennent sens dans les toutes dernières pages. Personnages attachants, peinture réussie d’un Londres que plusieurs générations séparent, on plonge avec délice dans ce très joli texte.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u